Les Chroniques de Mother Brain

Par Djianne / 9 janvier 2016

Présentation

Face à l’internet omniprésent et à l’expansion des réseaux sociaux dans notre quotidien, il est important pour les parents de savoir s’adapter et répondre aux besoins et questions de leur progéniture.

Accompagner son enfant dans l’utilisation d’internet me semble en effet plus judicieux et réaliste que fermer les yeux et interdire en espérant que celui-ci n’approche jamais d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette.
Et à l’inverse, ce n’est pas parce que vous êtes à l’aise et ouvert sur ce formidable outil qu’il faut perdre de vue le fait que les dangers que vous saurez éviter naturellement peuvent être des pièges aux conséquences désastreuses pour vos enfants.

Cette chronique qui ne cherchera pas à délivrer un quelconque mode d’emploi applicable à toutes les situation, sera plutôt l’occasion pour moi de partager mon expérience de mère avec ce que cela implique de succès et sûrement aussi d’échecs pitoyables.
J’espère surtout être en mesure de donner quelques pistes (et de profiter des retours et suggestions de nos lecteurs) aux parents désireux de préserver l’intégrité de leur enfant face aux dérives de la distanciation provoquée inévitablement par l’utilisation d’un ordinateur, ou de tout autre objet connecté, pour communiquer avec le reste du monde.

Le but, pour ma part, lorsque j’aborde cette question avec mes propres enfants, est tout autant de les protéger de tout ce qu’internet peut renfermer de malsain et de négatif, que d’éviter au maximum qu’ils ne deviennent eux-mêmes partie prenante de ce que j’exècre sur la toile, à savoir les “haters”, l’appauvrissement du langage, l’exhibition, le voyeurisme, la critique gratuite, le harcèlement….

Il est aussi de la responsabilité des parents d’améliorer la civilité des générations futures en leur faisant prendre conscience que tous nos actes ont des conséquences, même derrière un écran, et il est utile que les parents prennent eux-mêmes conscience que les lois et la jurisprudence évoluent, lentement mais sûrement, pour réprimer les comportements radicaux, insultants et incivils sur internet, les rendant par là-même responsables civilement et pénalement pour le comportement de leurs enfants sur la toile, au même titre que dans la vie réelle.

Alors afin d’éviter d’avoir à réparer les pots cassés une fois qu’il est trop tard, il faut identifier les priorités pour poser les limites et surtout, rester un référent pour son enfant afin qu’il sache qu’il peut venir vous parler et que vous pourrez non seulement comprendre ce qu’il vous raconte mais également le soutenir et lui apporter les solutions adequat.

La première chose à faire est de connaître et maîtriser un minimum les outils les plus utilisés et connus de vos enfants, ou ceux qu’ils seront certainement amenés à côtoyer. Les choses évoluent très vite sur internet, et les stars d’aujourd’hui seront peut-être les oubliés de demain, il va donc falloir vous tenir informés régulièrement des nouveautés.

A ce jour nous pouvons identifier trois grandes familles d’outils de communications ouverts à tous et faciles d’accès :

  • les réseaux sociaux (ou média sociaux)
  • les sites web d’hébergement vidéos
  • les plateformes de discussion instantanées ou non

Tous ces supports peuvent se montrer aussi cruels que fantastiques et aussi instructifs que débilitants.

Mais, avant de nous attaquer au vif du sujet après cette courte introduction à son futur blabla, Mother Brain vous rappellera d’abord du haut de sa sagesse légendaire les règles à ne jamais oublier sur internet, le tout à suivre dans le prochaine épisode...

- A découvrir : Le second épisode des Chroniques de Mother Brain

Djianne

Rédactrice en chef de BrainRoster et présidente de BrainToaster. Particularités : grande maîtrise de la caféine en intraveineuse, -12 en diplomatie, pond environ 10 idées banco à la minute.

Vos réactions