Edito #4 - Avril 2016

Par Djianne / 8 avril 2016

Les réseaux sociaux nous offrent aujourd’hui la possibilité de suivre l’actualité au travers d’un kaléidoscope d’information, de rumeurs, d’humour, de désinformation et de propagande.

Au milieu de cette cacophonie est censé naître un point de vue, un jugement, une vision des choses.
Pourtant il est souvent difficile d’avoir le recul nécessaire tant le kaléidoscope évolue et change comme si il avait sa vie propre... Et c’est avec ironie que nous regardons et soutenons parfois deux courants complètement opposés.

Cela m’a notamment sauté aux yeux récemment sur Twitter [2] alors que je pouvais ReTweet dans la foulée des infos aussi antinomiques que #Onvautmieuxqueça et la vision de tel ou tel expert sur les clefs du management ou d’une vie professionnelle épanouie.

Alors laquelle de ces visions correspond le mieux à la réalité du monde du travail actuel en France ?

Il y a un véritable décalage entre le monde idyllique que nous dépeignent les "experts" du marketing et du management et la bien triste réalité vécue par beaucoup de catégories socio-professionnelles différentes. Est-ce qu’ils nous mentent ? est-ce qu’ils n’en ont pas conscience ?

A mon sens, et au-delà du fait qu’il faille vendre le "tout digital" comme une marque avec ce que cela implique de publicité, il semblerait surtout que ces experts soient déjà passés à l’étape suivante sans avoir pour autant pris le temps de réfléchir à “comment y parvenir dans le merdier actuel” et que le numérique seul n’est pas la réponse à tous nos problèmes puisqu’il s’agit bien avant tout d’un problème humain.

Nous sommes sans doute à la croisée des chemins, à ce moment de l’histoire où le changement frémis sans avoir encore trouvé son modèle d’expression.
La société professionnelle actuelle étouffe, gangrenée par son archaïsme et sa peur du futur, oscillant entre la conscience qu’il faut un changement et la crainte d’être la génération qui payera les pots cassés des errements inévitables des débuts.

Lorsque ce sont les retraités ou les +de 50 ans qui soutiennent une économie et contemplent l’appauvrissement de la génération suivante c’est que quelque chose est cassé, faussé, c’est que l’on a raté le passage du flambeau.

Alors oui, cette transition passera forcément aussi par la technologie, l’essor des IA et de la robotique, la communication ou encore le numérique. Mais elle passera surtout par une prise de conscience que l’humain reste au centre de tout, qu’il est le moteur qui poussera et permettra cette (r)évolution de notre société.

Quelque soit la catégorie socio-professionnelle, il est aberrant que dans une société qui se vante de son évolution, le travail soit encore vécu comme un mal nécessaire ou une corvée, la transmission du savoir comme un secret pour lequel la génération suivante doit payer et se taire et que la majorité de la population ne bénéficie pas d’une répartition équitable des avancées technologiques, médicales ou sociétales que le 20ème siècle a pu connaître et que le 21ème s’apprête à accomplir.

Ce mal-être est en pleine cristallisation et nos "experts" feraient mieux de s’interroger sur cette transition et comment la retranscrire concrètement en langage juridique, médical et social, plutôt que de nous sortir le top 10 des erreurs de managements ou les 7 clefs qui feront de vous le leader du futur...

Parce que lorsque je regarde ma timeline sur Twitter, je me demande si un jour ces deux univers arriveront vraiment à converger pour devenir un seul et même courant de pensée, signifiant par là même que la société aura retrouvé un équilibre, sans doute imparfait, mais suffisant pour que l’on puisse se dire que le passage du flambeau aura enfin été effectué.

[1Dictionnaire du langage twitter pour les débutants : http://www.twoutils.com/vocabulaire-twitter-mots-symboles.html

[2Dictionnaire du langage twitter pour les débutants : http://www.twoutils.com/vocabulaire-twitter-mots-symboles.html

Djianne

Rédactrice en chef de BrainRoster et présidente de BrainToaster. Particularités : grande maîtrise de la caféine en intraveineuse, -12 en diplomatie, pond environ 10 idées banco à la minute.

Vos réactions