Edito #10 - Décembre 2016 & Janvier 2017

Par Djianne / 31 janvier 2017

Bonne année 2017 et joyeux anniversaire à BrainRoster !
Comment ça en retard ? le 31 janvier cela compte toujours, n’en déplaise aux excités du 1er de l’an.

Le projet BrainRoster fête donc sa première année et je profite de cet édito pour dresser un petit bilan objectif - ou presque - de cette année écoulée.

Créer un site internet aujourd’hui n’a rien d’un exploit et c’est au final à la portée de n’importe qui de prendre son pied à s’épancher sur le web. Là où le challenge commence c’est sur la durée.

Une année d’existence à peine ne suffit pas à s’enorgueillir d’une quelconque victoire mais elle apporte malgré tout son petit lot de satisfactions.

Le site lui-même déjà, qui, s’il n’a rien de transcendant en terme graphique, ronronne comme un chaton, affiche une ergonomie insolente sur mobile (99/100 c’est Google qui l’a dit !) et a le mérite de ne pas faire saigner les petits yeux sensibles de nos lecteurs. Aussi, même pour les amateurs comme moi, je recommande fortement de faire appel à un professionnel rémunéré qui saura vous apporter le soutien logistique et technique indispensable à un projet que l’on souhaite inscrire dans la durée.

Le logo BrainRoster ensuite, que j’affectionne beaucoup et qui reflète parfaitement l’identité que je souhaitais apporter au site. Même chose ici, à moins d’être soi-même doué ou d’avoir l’illumination en rêve, faire appel à un graphiste rémunéré (et patient) donnera vie à votre vision des choses.

Notre équipe de rédacteurs enfin.

  • Chezmoa, notre velu retrogameur engagé qui n’hésite pas à taquiner les sujets polémiques ou la politique.
  • Et enfin Tyffyn, le petit dernier qui - dès qu’il aura trouvé le temps dans son agenda de ministre - continuera ses envolées lyriques sur les nouvelles technologies.

Trouver des collaborateurs sérieux et correspondant au profil et à la ligne éditoriale que je souhaite donner à BrainRoster n’est pas chose aisée. Déjà trouver des rédacteurs pour écrire autre chose que de la news en chaîne ou qui souhaitent apporter une analyse ou une critique sur un sujet est difficile.
Le net nous a habitué à tant de "pré-mâchage" et de superficialité que les notions de réflexion et d’ouverture d’un sujet sont devenues rares. Sur 30 articles portant sur un même thème ou une même information combien apporteront un point de vue ou une simple réflexion ?

Il y a aussi l’effet inverse que j’ai pu constater en discutant avec de potentiels rédacteurs : "je ne suis pas spécialiste donc je ne peux pas écrire sur ce sujet"
Alors évidemment il faut un minimum de maitrise du sujet pour pouvoir en parler, mais l’on peut aussi apporter une vision des choses ou un point de vue sans forcément être docteur es-[insérer ici le sujet de votre choix].

Quand je vois le nombre de "spécialistes" qui pullulent sur la toile et qui nous pondent des articles sans intérêt ou pompés sur le copain, je me dis qu’un amateur passionné a autant de chance d’apporter un angle de réflexion intéressant qu’un "spécialiste" du sujet donné, dès lors que le but de l’article n’est pas d’apporter une vérité absolue ou un tuto purement technique. A ce stade il ne faut pas confondre maîtrise du sujet et influenceur du web.

Tout cela pour dire que lentement mais sûrement l’équipe fait son petit bonhomme de chemin avec des profils complètement différents mais qui, dans leurs styles, apportent un petit plus aux thèmes qu’ils abordent.

L’expérience rédacteur "freelance" n’a pour l’instant quant à elle pas rencontré un énorme succès même si @Nomys_Tempar s’y est risqué avec brio pour son article sur Wei or Die, et j’espère que nos lecteurs auront de nouveau l’opportunité de lire sa prose ou celle d’un autre rédacteur amateur et téméraire...

Et l’audience dans tout ça ?

L’année écoulée nous a permis de faire un peu le point sur la fréquentation du site qui, si elle n’est pas affolante, a le mérite d’avoir déjà un petit vivier de lecteurs fidèles - 26,7 % des lecteurs reviennent - une bonne stabilité - 650 visiteurs par mois en moyenne et un taux de rebond en progrès - environ 69% en janvier 2017.

Voilà pour les amoureux des chiffres !
Il est ensuite aisé de constater que pour l’instant notre plus "gros problème" est le manque de régularité dans la publication, les piques constatés étant forcément liés aux périodes généreuses en articles par rapport aux passages à vide.

L’amateurisme a un prix, mais il ne s’agit pas ici de gagner un sprint mais plutôt un marathon, aussi, notre objectif pour 2017 sera de constituer une équipe suffisamment variée et solide pour apporter plus de régularité dans la publication et plus de sujets passionnants sans perdre de vue notre ligne éditoriale.

Le modèle économique

BrainRoster est géré par des amateurs et une association. Comprendre que tout a été mis dans le site et que maintenant c’est amour de la prose et eau fraîche.

L’association n’a pas dégagé assez de "bénéfices" en 2016 pour commencer ses actions de mécénat en 2017 mais objectivement je ne pensais pas que ce serait le cas.
Notre choix du zéro pub a forcément pour conséquence de devoir faire nos preuves pour attirer les faveurs de nos lecteurs.

Le système de "tips" reste pour l’instant utilisé de façon très sporadique, même si généreuse, toutefois mettre en place un tipee ou tout autre système reposant un peu sur du "donnant-donnant" supposerait que nous puissions déjà récompenser vos soutiens, ce qui n’est pas le cas puisque nous n’avons que notre plume à donner en échange et pas assez de poids pour rendre l’ensemble du site payant pour les non-supporters.

Aussi pour 2017 il n’y aura pas de changements à ce niveau, mais plutôt une volonté de notre part de vous donner envie de vous engager à nos côtés.

Et pour cela quoi de mieux que de nous rejoindre ?

Niveau profils ciblés nous recherchons :

  • Un community manager (pitié !!!)
  • Un amateur éclairé et passionné d’esport de manière générale
  • Un téméraire qui souhaiterait tester des projets vidéos

Pour le reste c’est open-bar - enfin tant que cela reste dans la ligne éditoriale du site évidemment - et je vous renvoie à notre section Incubateur pour plus d’explication sur notre fonctionnement et si vous avez des idées ou l’envie de vous lancer n’hésitez pas.

Djianne

Rédactrice en chef de BrainRoster et présidente de BrainToaster. Particularités : grande maîtrise de la caféine en intraveineuse, -12 en diplomatie, pond environ 10 idées banco à la minute.

Vos réactions